Share Poll

Poll link

500 px
350 px
250 px
Preview

widget preview:

Width - px Height - px

Close preview
! You are using a non-supported browser Your browser version is not optimised for Toluna, we recommend that you install the latest version Upgrade
Our Privacy Notice governs your membership of our Influencer Panel, which you can access here. Our website uses cookies. Like in the offline world, cookies make things better. To learn more about the cookies we use, check out our Cookies policy.

Plus de 350 éléphants sont morts au Botswana au cours des deux derniers mois dans ce que les experts ont appelé une "catastrophe pour la conservation des espèces". Une série de décès a été signalée pour la première fois dans le delta de l'Okavango début mai. À la fin du mois, le nombre d'éléphants décédés avait atteint 169. À la mi-juin, le nombre avait doublé. 70% des éléphants morts ont été trouvés autour des sources d'eau, selon des sources locales.

Les autorités du Botswana n'ont pas encore effectué de tests pour déterminer la cause de la mort des animaux, il n'y a donc pas encore d'informations à ce sujet ni s'il existe un risque pour la santé humaine. Les deux hypothèses principales sont l'empoisonnement ou un pathogène inconnu. L'anthrax - initialement considéré comme la cause la plus probable - a été exclu. Des témoins affirment que certains éléphants ont été vus marchant en cercle, ce qui indique des problèmes neurologiques. "Si vous regardez les carcasses, certaines sont tombées droit devant, ce qui montre qu'elles sont mortes très rapidement. D'autres meurent plus lentement. Il est donc très difficile de dire ce qu'est cette toxine", a déclaré le Dr Niall McCann, directeur de la conservation des espèces au National Park Rescue.

Des éléphants de tous âges et des deux sexes sont morts. Plusieurs éléphants vivants mais émaciés ont également été observés dans la région, suggérant que davantage de décès seront enregistrés dans les prochaines semaines. Le vrai nombre d'éléphants morts est probablement encore plus élevé, car les carcasses peuvent être difficiles à repérer, disent les experts en conservation. L'intoxication au cyanure - souvent utilisée par les braconniers au Zimbabwe - reste une possibilité, mais les animaux qui mangent les carcasses d'éléphants ne semblent pas être affectés. Les témoins disent avoir vu des aigles, moins que prévu, mais ils ne semblaient pas se comporter de façon anormale.

Selon certaines rumeurs, des éléphants auraient pu mourir du COVID-19, mais cela est peu probable.

Il y a environ 15 000 éléphants dans le delta de l'Okavango, 10% du total du pays. L'écotourisme contribue de 10 à 12% au PIB du Botswana, juste derrière les diamants. "Les éléphants sont la propriété du pays. Ils sont des diamants qui errent dans le delta de l'Okavango. C'est une catastrophe pour la conservation - cela montre comment un pays ne parvient pas à protéger sa ressource la plus précieuse", a déclaré Niall McCann.

Aucun cas similaires n'ont été signalé dans les pays voisins.

Quelle est la cause de ces décès selon vous ? Est-ce dû au Covid-19 ?
Pensez-vous que cette catastrophe a été causée par des braconniers ?
L'État devrait-il s'impliquer encore plus dans la protection des éléphants et appliquer des sanctions plus sévères ?

Dites-nous ce que vous pensez dans les commentaires ci-dessous !

Influencez le monde,
L' Équipe Toluna
Reply

viviane_odlum

  2 months ago
Il ne reste pas beaucoup d'éléphants en Afrique ce mal qui sévit est une catastrophe car on ignore d'où provient cette hécatombe quelle est la source ,ce qui reste un mystère. Je souhaite que cette situation soit éclairée on perd trop d'animaux
0 comments

Mawa2502

  2 months ago
Sa me semble bizarre que ce soit par le Covid 19, sa n'a pas encore été prouvé que sa touché les animaux.
Les braconniers je pense pas puisque leurs défenses sont encore sur les carcasses.....
Je pencherais plus sur un empoisonnement locale vu qu'il est déjà difficile pour la population de ce nourrir ou avoir leurs propres point d'eaux et aussi la sécheresse donc peut-être que ces éléphants ce sont rabattus sur les villages en détruisant tout sur leurs passages. Donc la populations à peut-être déclenchées un empoisonnement.
0 comments

W2484653e

  2 months ago
JE SUIS IVOIRIEN LES ELEPHANT VIEN DE CHEZ NOUS DANS MON PAYS LES GENS TRAITE LES éléphants comme de la merde ils sont mal nourri donc souvent ils sortes pour chercher a manger dans les villages souvent ils se fait tuer pas des gens qui prend l'hivoi pour la vende
0 comments

Anne5983

  2 months ago
Ce n'est pas la premier fois que des éléphants meurent dans la région de
Botswana, c'est déjà arrivé en 2019 et on parlait alors de sécheresse et d'une bactérie qui provoque la maladie du charbon (soit l'anthrax).
Maintenant on parle du Covid19, car il faut bien en expliquer la cause et c'est le virus le plus répandu en ce moment, qui laisse encore de nombreux mystères.
Ce n'est sûrement pas les braconniers, les éléphants ayant toujours leurs défenses.
L'état lutte déjà contre ce fléau mais il devrait aussi voir plus loin car ce n'est pas le seul problème.
La déforestation fait aussi que les éléphants ne trouvent plus de forêts où se réfugier et se nourir, le manque d'eau aussi les affaiblit.
Une vraie catastrophe quelle qu'en soit la raison.
Toujours est-il que c'est une triste réalité contre laquelle nous sommes impuissants tant que nous n'en connaîtrons pas la cause.
0 comments

minie11081952

  2 months ago
Quel désastre que la mort de ces sympathiques pachydermes ! Tués pour leur ivoire, pour leur chair et bien d'autres choses, ils meurent maintenant par centaines !
Plusieurs pistes ont été abandonnées d'entrée et notamment l'empoisonnement au cyanure déversé dans le point d'eau qui devrait provoquer aussi la mort des charognards.
Certaines de ces pauvres bêtes meurent lentement tandis que d'autres chutent en avant et meurent rapidement; les seuls symptômes observés par des témoins sont décrits comme étranges : le fait de tourner en rond, de chuter tête en avant font penser à une atteinte neurologique (Un de mes chats souffrant d'épilepsie avait le même comportement !)
D'autres éléphants affaiblis ont été repérés et pourraient fort bien subir le même sort. Déjà, en octobre 2019, 275 animaux sont morts en une semaine : la sécheresse et l'anthrax étaient évoqués.
Aujourd'hui, on penche pour un virus ou une bactérie mais aussi pour la surpopulation car la nourriture n'étant plus suffisante ou abondante entraînerait la mort des plus faibles.
Il reste cependant un facteur qu'il faut creuser, c'est la haine des habitants qui ne supportent plus la destruction de leurs cultures, de leurs champs par ces gros animaux qui saccagent tout sur leur passage !
J'espère que rapidement des analyses seront effectuées pour savoir enfin ce qui tue ces pachydermes !
0 comments

casqueaboulon

  2 months ago
Il pourrait s'agir d'empoisonnements, mais pas par les braconniers comme les défenses n'ont pas été prélevées, mais par la population locale qui est très en colère contre ces éléphants qui saccagent leurs cultures....
D'autre part le Botswana a rétabli la chasse aux éléphants avec 272 permis de tuer pour l'année 2020 et c'est grâce à la pandémie que ces chasseurs fortunés n'ont pas fait de massacres dans cette population d'éléphants... mais de ça on en parle plus, on a la mémoire courte où cela doit arranger certaines personnes bien hautement placées !
Maintenant que cette affaire a bien été médiatisée, je pense que l'on saura assez rapidement la cause de ces morts suspectes, mais je ne compte pas sur le président du Botswana Mokgweetsi Masisi, pour chercher à élucider cette affaire.
Déjà en 2019, une centaine de ces pachydermes ont péri au Botswana et l'on a mis la cause sur la sécheresse et l'anthrax.
0 comments

chatslili13

  2 months ago
Les éléphants paient un lourd tribut. On n'a pas besoin de ça pour que cette espèce disparaisse. On ne peut que s'étonner du peu d'informations sur la cause de ces décès.Rien n'est vraiment fait pour protéger ces beaux animaux. C'est désolant.
Ces morts massives font penser à un empoisonnement volontaire ou lié à la nature. Le résultat reste le même, c'est une vraie catastrophe.
0 comments

mer-et-coquillages

  2 months ago
Je ne connais pas la cause du décès actuellement. Je sais juste que ces éléphants ont été terrassés par la mort, alors qu'ils marchaient. Je pense que des analyses, issues de prélèvements effectués sur les éléphants décédés, nous diront bientôt si le Covid-19 est en cause. Il est possible que cette catastrophe ait été causée par des braconniers. Cependant, je n'ai pas entendu dire que les défenses des éléphants morts avaient été arrachées. Donc, dans la mesure où seule l'ivoire est ce qui intéresse les chasseurs de pachydermes, je suppose, dans l'immédiat, que les braconniers ne seraient pas impliqués dans ce drame. Mais cette supposition reste à prouver, parce que les braconniers auraient également pu décider de venir chercher l'ivoire plus tard. L'hypothèse la plus probable concernant ce nombre de morts soudaines et massives, c'est l'empoisonnement. Mais dans ce cas, était-ce réellement les éléphants qui étaient visés ou ne seraient-ils pas que de pauvres victimes collatérales. Il peut arriver que dans des actes de vengeance ou de terrorisme, des individus aient recours à l'empoisonnement. Il est fort possible que l'eau ait été empoisonnée. J'espère que des prélèvements seront faits afin de nous en dire plus à ce sujet. En tout cas, ce qui est certain, c'est que le gouvernement du Botswana n'est pas à la hauteur de ce qui est attendu de lui. A savoir, protéger les éléphants qui sont des animaux en voie d’extinction. Si ce gouvernement n'en n'est pas capable, alors il devrait demander l'aide d'ONG. Je suis certaine que de nombreuses ONG répondraient favorablement à l'appel. Il faudrait également sensibiliser la population locale, afin de faire évoluer les mentalités, parce que visiblement, il y a encore beaucoup de travail à faire ! Mais les ONG pourraient également aider le gouvernement dans cette tâche longue et nécessaire consistant à faire évoluer les mentalités. Il faut, pour cela, que le gouvernement du Botswana fasse la part belle à l'accueil des ONG dans son pays. En évitant les conflits. En assurant la sécurité de personnes étrangères. En faisant évoluer la culture du pays. En instaurant la protection des éléphants comme une priorité politique majeure. La protection des éléphants en vaut bien la peine.
0 comments

charif2019

  2 months ago
Ce massacre, ou cette boucherie, subi par les animaux dans ces pays africains, n'est pas le premier. Et même les lions, les rois de la jungle, n'ont pas échappé aux crimes des braconniers.
C'est triste de voir un seul éléphant tué ou mort, mais c'est encore plus doucereux et dramatique de savoir que des centaines d'éléphants sont trouvés mort, seulement dans le delta de l'Okavango.
on ne peut croire aux rumeurs sur Covid-19 das la mort de ces malheureux éléphants, car on est encore capable de déterminer une transmission de l'homme à l'animal, et surtout aux éléphants répétés forts et résistants.
En fait,on est sûr de rien, puisqu'on parle d'éléphants morts, pas tués, alors comment des braconniers ont pu arriver à ce résultat macabre? par le poison?
et ce qui rend l'affaire trouble et détestable, la position d'un Etat souverain, qui est resté silencieux, devant ce drame national et international.
Comment un Etat, dont 10 ou 12 % de son économie se base sur le tourisme, peut rester, longtemps, silencieux? sans enquête, ou demander de l'aide internationale?
Bien sûr que l'Etat doit s'impliquer dans la protection de ces valeureux animaux, si non, cette race finira par disparaitre de la carte.
mais le pire, dans cette affaire, et d'autres semblables, c'est ce que beaucoup de gouvernements africains ne jouent pas la transparence, et accordent beaucoup de tolérance, a des braconniers occidentaux, qui viennent massacres des animaux sauvages, des lions, en particulier, et se montrer dans les média avec leurs paroles.
On ne peut jamais oublier ce riche dentiste américain, Walter Palmer, qui a osé massacrer le célèbre lion, Cecil, en Zimbabwe.
C'est triste, vraiment, de voir ces malheureux animaux, se faire massacrer, par des êtres "inhumains", par des criminels. sachant que tout le monde, maintenant, est conscient de l'existence des espèces en voie de disparition.
L'animal est l'ami de l'homme, et la disparition de l'un entraîne, forcement, la disparition de l'autre.
2 comments

poussinmiaou

  2 months ago
Bien
0 comments
Copied to clipboard

You’re almost there

In order to create content on the community

Verify your Email / resend
No thanks, I’m just looking

OK
Cancel
We have disabled our Facebook login process. Please enter your Facebook email to receive a password creation link.
Please enter a valid Email
Cancel
We're working on it...
When you upload a picture, our site looks better.
Upload